LE SAVON DE MARSEILLE | COMPOSITION ET FABRICATION

LE SAVON DE MARSEILLE QUE NOUS DÉFENDONS.
LES CONDITIONS DE SA FABRICATION ET LES DIFFÉRENTES COMPOSANTES

Outre la zone géographique historique, nous respectons un process de fabrication et par là même nous le soumettons à l’engagement de tous nos métiers dans la transparence et la traçabilité, selon les normes en vigueur

LES DIFFÉRENTES COMPOSANTES DE NOTRE SAVON DE MARSEILLE

Un produit naturel, éthique et respectueux de l’environnement dès les 1ères étapes de sa fabrication

Le savon de Marseille est élaboré à partir de corps gras exclusivement d’origine végétale : Huiles végétales, huiles acides ou acides gras dont les pourcentages en acidité sont très précis et mesurés selon les normes AFNOR.

COMPOSITION DU SAVON DE MARSEILLE

Mesures aux normes AFNOR NF ISO 5508 et T 60-233
Teneur en acidité mesurée par les normes AFNOR
T-60 204 T 60-221
norme ISO 22716

RSE : Responsabilité Sociétale des Entreprises

Sur le plan social et environnemental, le groupement des savonneries de l’AFSM s’engage dans une dynamique de Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE). Notre force est de produire un SAVON DE MARSEILLE dont la teneur est fidèle à un héritage traditionnel tout en lui apportant les valeurs ajoutées d’une fabrication performante qui optimise le respect des hommes et de l’environnement.
Outre notre implication sociale auprès de l’ensemble de nos salariés, notre démarche R S E se traduit par une fabrication dont les pratiques sont différenciées.
Le SAVON DE MARSEILLE que nous défendons intègre les critères éthiques et environnementaux qui participent d’autant aux attentes des consommateurs :

  • La Maîtrise de l’impact de notre fabrication sur la biodiversité
  • La diminution des besoins en eaux et en énergies sur l’ensemble de la chaîne de production
  • La prévention et le recyclage des déchets et rejets sur l’environnement

RSE et respect de la Réglementation européenne L’Union Européenne définit la RSE comme « l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes ».

PROCÉDÉ DE FABRICATION DU SAVON DE MARSEILLE

Saponification de la pâte à savon

Huiles végétales
Soude
Eau
Saponification à haute température (130°)

Cuves appelées « chaudrons »

La méthode de saponification du savon de Marseille est conservée mais l’outil s’est modernisé, ainsi les étapes successives d’empattage (mélange de corps gras végétaux + soude), de relargage (ajout de sel dans la pâte de savon), de cuisson (finition de la réaction de saponification) se font en même temps.

Les membres de l’AFSM essaient de limiter au maximum les étapes de lavage et de liquidation (éliminent les impuretés et la glycérine) afin d’obtenir un savon de Marseille avec un procédé de fabrication écologique. En effet ces étapes consomment beaucoup d’eau qui en ressort polluée. En évitant ces étapes, de grandes économies d’eau sont effectuées, et la glycérine, source de bienfaits pour la peau, est conservée. Il est cependant indispensable d’utiliser des matières premières de grande qualité pour faire la saponification.

La dernière étape est l’étape de séchage qui va permettre de donner sa concentration finale en acides gras (minimum 68%) au savon.

Mélange

Mélange de la pâte à savon enrichie d’huiles végétales, parfums, huiles essentielles et pigments

Mélangeur

Broyage

Cette étape permet d’assurer une homogénéisation du mélange

Broyeur

Extrusion

Ces deux phases permettent d’obtenir un BONDON (barre de savon) dont la forme est obtenue par une filière.

Barre à savon « BONDON »

Coupe

Les pains de savon sont coupés et posés sur des claies ou canisses pour sécher le plus possible


Savonnier assurant la coupe du « BONDON »

Moulage et conditionnement

Les cubes sont marqués et estampillés dans une mouleuse…

…puis les savons sont emballés selon les besoins du marché


Mouleuse ou presse à savon